mercredi 10 septembre 2008

Mamie ronfle bien

Mamie ronfle bien, et même très bien ! Au départ de Dahab, nous sommes impatients de découvrir la route du Sinai : on nous en parle comme d'une route très belle, désertique, et peut être difficile. Belle, c'est vrai, désertique, c'est vrai aussi, difficile ... pas pour notre mamie de compétition.
A 60, en 3ème en pleine cote (si-si), elle a une pêche a doubler les chameaux dromadaires qui en perdent leur bosse en nous voyant passer. Les paysages sont surprenants, arides et très vallonnes. Et si on tentait un petit tour dans les dunes de sable ? Pour cette fois, Mamie nous regarde grimper depuis la route, nous testerons ses compétences 4x4 a la prochaine dune.

Après 1500m de dénivelés en a peine 2h (pour les non inities ça peut paraître ridicule, mais en vrai c'est vraiment balaise), un orage très impressionnant nous surprend a Ste Catherine : la 1ère pluie de l'été parait-il. Mamie grince de toutes ses suspensions sous le vent. Des les derniers gouttes de pluie nous rejoignons Moise au Sinai. 1ère tentation : un dromadaire nous tend sa bosse confortable pour nous mener en haut, suivie de 7 autres tentations : eau, dromadaire, coca, dromadaire, thé, dromadaire et les bédouins qui veulent nous racheter la tente... Le bivouac au sommet mérite le détour, sun set and rise de toute beauté !

A la descente nous sommes surpris par la floraison des cairns (c'est pourtant pas la saison) qui semblent semés de toutes parts du chemin. Il y en a tant que l'on s'y perdrait presque. Un autre fait surprenant : la route vers Suez semble ne jamais descendre, nous atteignons la mer sans freiner une seule fois ... (1500m tout de même !).
Nous passons et dépassons une multitude de "villes mortes". D'énormes complexes balnéaires entièrement vides jalonnent la route. Mais quel est ce mystère ? Nous comprendrons qu'il s'agit de centres pour le gratin des cairotes (merci oss117) qui vient y passer le we. Nous tentons plusieurs fois notre chance d'élancer la tente 2s sur l'herbe moelleuse qui borde la plage... Mais le coin est un peu trop militaire, et nous sommes refoules a chaque tente-hative. Nous devons boucler 2 étapes en 1 et finir la journée a Suez. Ahhhhh Suez...

1 commentaire:

colette a dit…

vous êtes sûrs qu'il y a 1500 m de dénivelé pour ste Catherine...???
bises